Coralie, Aurélia et Anthony
sont à votre écoute !
04 95 44 49 67

Le Mag

Chez Europe Active, on ne pense qu'à ça. Nos "spécialistes" passent leur temps à rouler, marcher, bricoler, décortiquer l'actu ou repérer de nouveaux circuits. On s'inquiète parfois même pour leur vie de famille. Dans le Mag, ils vous donnent leurs bons conseils et vous racontent leurs aventures.
Régis

Rédigé le 6 décembre 2013 par Régis, spécialiste Moto

Sempre Cusi : moto et handicap

Tout le monde n'a pas la chance de faire de la moto. Certains par manque de moyens financiers, d'autres à cause de handicaps.
Sempre Cusi est une association qui rassemble des passionnés de moto qui allient leur passion au sens du partage, de la générosité et de la convivialité.
 

Anthony

Rédigé le 3 décembre 2013 par Anthony, spécialiste Moto

Le Rajasthan ? Pourquoi et surtout comment ?

1999, un jour d'été indien, sur un coup de tête, je réserve un billet d'avion pour Goa, en Inde. 24H plus tard, sous un soleil de plomb, je me retrouve dans un aéroport à attendre mes bagages.
 
C'est le début de la découverte d'un autre monde... L'Inde ! Destination désormais à la mode et deuxième pays le plus peuplé au monde. Un choc de couleurs, de culture et d'odeurs ! On adore ou on ne s'y fait pas, difficile de se situer entre ces deux extrémités.
 

Rédigé le 8 novembre 2013 par Alexandra, spécialiste Rando

Chaussures randonnée

Quelles chaussures de randonnée choisir ?

Les chaussures sont l’élément matériel le plus important du randonneur. Il est important de bien les choisir pour éviter les ampoules, le mal au pied, et limiter les risques d’entorses.

Pour trouver chaussure à son pied, il est nécessaire d’essayer plusieurs modèles.

Deux points importants pour bien choisir sa chaussure :

  • La taille doit être une pointure ou une pointure et demi dans certains cas au-dessus de la taille des chaussures de ville, pour permettre au pied de s’élargir pendant l’effort.
  • La largeur du chaussant ne doit pas être négligée. Un pied bien maintenu évite les frottements et donc les ampoules. À l’inverse, un pied trop serré entraine une grande fatigue et peut causer des douleurs. L’idéal est un intermédiaire entre les deux. Ni trop serrés, ni trop large.

Le choix se fait aussi en fonction de la nature du terrain, du type de randonnée et du portage (un sac lourd ou léger)

La saison et le climat déterminent le type de membrane :

Sur des terrains accidentés comme ceux que l’on trouve dans la montagne corse (le GR20 par exemple), avec beaucoup de roches et d’éboulis, il est préférable de privilégier les chaussures de type « trek » à tiges hautes pour un bon maintien de la cheville. Une membrane en cuir pour la chaleur, des semelles semi-rigides ayant une bonne accroche, un renfort latéral et un pare pierre.

Sur des terrains moins accidentés comme le Mare a Mare ou le Mare Monti, les chaussures à tiges moyennes (Mid) sont suffisantes à condition de ne pas avoir un portage trop lourd.

Les chaussures tiges basses de types « trail », sont réservées aux bons marcheurs qui ont des chevilles stables n’ayant jamais souffert d’entorse. Une fragilité à ce niveau impose un bon maintient de la cheville quelque soit la nature du terrain.

Le cuir, moins chaud et plus respirant, s’utilise en toute saison même en hiver à condition d’un bon entretien imperméabilisant. Sauf bien sûr pour l’alpinisme qui nécessite un matériel particulier.

Les membranes imperméables respirent peu. Quand le pied est mouillé à l’intérieur il sèche difficilement. Ces membranes ont l’avantage de réduire l’humidité de l’extérieur vers l’intérieur, l’inconvénient  c’est qu’elles gardent la chaleur, ce qui n’est pas idéal pour des climats chauds.

Si vous recherchez une chaussure polyvalente été/ hiver, vous trouverez des modèles légers pour la randonnée qui permettent d’adapter des raquettes ou des crampons semi-automatiques pour des petites courses sur terrain enneigé.

Méfiez-vous des chaussures restées en sommeil et sans entretien de long mois. Les colles et les coutures craquent facilement, cela n’arrive pas toujours au moment où vous les sortez de leur sommeil, mais très souvent pendant un voyage en avion dans la soute à bagages, ou pendant les premières heures de marche. Ce qui est fort désagréable surtout quand on est déjà engagé sur les sentiers.

En conclusion...

Privilégier le confort de vos pieds c’est assurer une randonnée heureuse.
Bonne marche


Christophe

Rédigé le 6 novembre 2013 par Christophe, spécialiste Rando.

randonnée bâtons de marche

Les bâtons de marche

On constate que de plus en plus de randonneurs utilisent les bâtons de marche.
Nous parlons ici des bâtons télescopiques adaptés à la randonnée à ne pas confondre avec les bâtons monobrins de la marche nordique qui est une discipline à part entière.
 
Utiliser des bâtons de marche comporte plus d’avantages que d’inconvénients :
  • Réduction de l’impact et de la charge sur les articulations (genoux cheville, colonne vertébrale)
  • Renforcement de l’équilibre, et de la stabilité sur les terrains glissants ou accidentés. On passe de la bipédie à la quadrupédie avec tous les avantages que cela comporte.
  • Aide au franchissement d’obstacle surtout les passages de rivière pour éviter de se mouiller les pieds.
  • En utilisant des bâtons de randonnées, on répartit l’effort sur l’ensemble du corps et on évite les problèmes de circulation dans les membres supérieurs.
  • Les bâtons aident à réguler le rythme de marche et la respiration le mouvement des épaules et des bras imposent un dégagement plus large de la cage thoracique.
  • Enfin, les bâtons améliorent la posture du corps (à condition de les régler correctement) ils évitent les contraintes musculairesinutiles au niveau de la nuque et des cervicales.
  • Un autre aspect pratique des bâtons c’est qu’ils peuvent servir pour faire une attelle ou construire un abri de fortune en cas de mauvais temps.
Les rares inconvénients :
  • Au début les bâtons peuvent paraitre encombrants, c’est une autre façon de marcher qui demande un peu de technicité.
  • Le prix reste un inconvénient.
  • Le bruit provoqué par les pointes sur la roche représente une nuisance sonore.
  • Le poids dans le sac, même si il est faible.
Pour résumer, je dirais que les bâtons de marche présentent plus d'avantages que d’inconvénient. Des avantages non négligeables pour la motricité et le bon vieillissement des articulations. 
 
Il ne faut pas attendre d’avoir mal aux genoux ou au dos pour utiliser les bâtons. C’est trop souvent le cas, les bâtons deviennent des béquilles de marche. Mieux vaut prévenir que guérir.
 
Marche avec des bâtons et tu marcheras longtemps.

Sylvain

Rédigé par Sylvain, spécilaiste Vélo, le 3 novembre 2013

ligne départ Roc d'Azur

Roc d'Azur 2013, on y était.

Les 10 et 11 octobre derniers, Europe Active était présent sur l’événement incontournable du calendrier « Vététiste» : la Roc d’Azur. Ce déplacement, une première pour l’agence, marque sa volonté de se développer dans le milieu du VTT.
 
L’événement fêtait cette année sa 30ème édition et accueillait près de 20 000 mordus de VTT venus en découdre sur les chemins varois. Le programme des courses, s’étendant sur 5 jours, proposait un large choix de courses avec 25 départs pour autant de formules différentes. Une organisation devenue monumentale pour un événement qui en 1984, année de sa création, ne réunissait que 7 participants à une époque ou la discipline était impopulaire et méconnue.
 
Autre témoin de la croissance phénoménale de l’événement, le Village Roc d’Azur regroupant chaque année plusieurs centaines d’exposants, une aubaine pour les dizaines de milliers de passionnés venus en sillonner les allées. Plus qu’un simple Village d’exposition, ce salon est devenu un véritable motif de présence pour les vététistes, mais également pour les pratiquants de cyclismes sur route et de BMX, ces disciplines étant également mises à l’honneur sur des stands spécialisés.
 
Fabricants de matériel, presse spécialisée, associations, collectivités territoriales, agences de voyages, une grande diversité d’exposants et une belle opportunité pour Europe Active dans le cadre du développement de son activité VTT comme le souligne Anthony Laplagne, directeur général de l’agence : « Dans notre volonté d'être présents sur le terrain et au plus proches de nos clients, nous avons décidé d'envoyer Sylvain [l’un des responsables du pôle vélo de l’agence] à la rencontre des passionnés de VTT. Cela nous permet donc d'approfondir notre connaissance sur cet axe particulier du monde du vélo où jusque là nous n'étions que très peu présents et d’entamer un dialogue avec des spécialistes afin de mettre en place nos propres séjours VTT ».
 
Un déplacement rigoureusement planifié et qui se veut formateur pour les membres de l’ « équipe vélo » de l’entreprise : « L'objectif étant que nos passionnés du cyclisme au bureau mettent leurs connaissances et leur dynamisme au service de nos futurs clients vététistes et de faire en sorte que rapidement les séjours à VTT Europe Active deviennent une référence de qualité et de plaisir dans le monde du voyage à VTT »  insiste Anthony. 
 
Une visite qui aura porté ses fruits et qui sera renouvelée en 2014, durant 4 jours… en tant qu’exposant.

Rédigé par Nicolas, spécilaiste Vélo, le 31 octobre 2013

Avant un séjour, comment réviser votre vélo ?

Afin de profiter un maximum de votre voyage à vélo, une chose est primordiale : faire réviser son vélo.
Cela vous évitera les mauvaises surprises qui feront passer vos vacances du rêve au cauchemar.
 
Les points clés à vérifier sont tout d’abord les pneus. Changez-les pour des neufs, vous serez quasiment certain de passer des vacances sans crevaison !
La pression que l’on recommande est d’1 bar/kg. Par exemple si vous pesez 70kg, une pression de 7 bars est suffisante. N’hésitez pas à abaisser la pression d’1 bar si la route est mouillée.
Préparation des vélos avant un séjour
 
Vérifiez vos câbles et gaines de dérailleur et de frein, il n’y a rien de plus dangereux que d’avoir des freins qui fonctionnent mal et rien de plus agaçant que des vitesses qui sautent et une chaîne qui déraille ! Dans le pire des cas, les câbles peuvent même se rompre, et là, il n’y a plus grand-chose à faire à part espérer trouver un magasin de vélo aux alentours.
 
Pensez également à resserrer toutes les vis, car il n’est pas rare que certaines pièces prennent du jeu avec les vibrations quotidiennes que supporte votre machine.
Pensez à vérifier le serrage de votre jeu de direction, ainsi que vos serrages de roue.
 
Pensez également à prendre une petite sacoche sous la selle dans laquelle vous emporterez le nécessaire de réparation : Chambres à air, pompe, démonte-pneus, rustines, dérive-chaîne…
Lorsque vous louez un vélos chez nous, ce nécessaire de réparation est automatiquement fourni dans la prestation.
Kit de réparation : démonte-pneu, chambre à air, clé allen

Voilà, votre vélo est prêt à parcourir les plus belles routes du monde !


Rédigé par Nicolas, spécialiste Vélo, le 25 octobre 2013

Quelles spécificités techniques pour la Corse à vélo de route ?

Si vous venez faire un séjour de vélo en Corse, vous devez savoir que l’île de Beauté est une montagne dans la mer. Cela signifie que pour trouver des routes plates, il va falloir se lever de bonne heure…
 
Mais pas de panique ! Avec un matériel adapté, vous pourrez vous lancer à l’assaut des plus belles routes et des plus beaux cols de Corse, et en profiter un maximum.
Le choix du matériel dépend de chacun, mais nous pouvons tout de même vous conseiller ce qu’il y a de mieux pour pratiquer le vélo sur notre île.
 
Tout d’abord, nous vous recommandons d’avoir un vélo assez léger (moins de 10kg) en carbone ou en aluminium. Le carbone étant plus léger et nerveux, mais selon les modèles, plus rigide parfois que l’aluminium et donc moins confortable. A vous de trouver le juste milieu entre confort et « performance ».
 
Concernant les roues, nous vous conseillons des roues plates à pneus, qui se révèleront bien plus efficaces que des roues à profil haut ou des roues carbones, trop exigeantes et trop fragiles. En effet, la plupart des routes sont en très bon état, mais sur certaines étapes, nous empruntons des sections assez accidentées, pour lesquelles des roues plates en aluminium se révèleront plus fiables, confortables et efficaces.
 
Pour les pneus, choisissez du 23 ou 25mm de section, avec des pneus résistants (Hutchinson Intensive ou bien Continental GP 4000 pour ne pas les citer) qui seront très efficaces contre les crevaisons, et qui vous feront vous sentir en sécurité lors des descentes et sur les routes en mauvais état.
 
Parlons maintenant de braquet ! Vous avez 2 choix possibles : le pédalier compact ou le triple. La mode actuelle tend vers le compact, avec un pédalier de 50x34 et une cassette de 11x28, ce qui revient au même qu’un pédalier triple 50x39x30 et 12x25 à l’arrière, par contre un pédalier compact est plus facile à régler, plus esthétique et plus léger qu’un pédalier triple.
Vélo de route en Corse

Maintenant que vous êtes équipés, grimpez sur vos vélos et venez découvrir la Corse !


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Recevez chaque mois
notre actualité